pièges redacion web freelance
Le coin du rédac commercial

Rédaction web : 6 pièges à éviter pour une activité sereine

Aujourd’hui, je vous donne quelques conseils pour ne pas tomber dans certains pièges et anticiper au mieux les difficultés liés au métier de rédacteur web freelance. Ces pièges, je l’avoue, je suis tombée dedans plusieurs fois ! Il faut posséder un sens prononcé de la communication et une certaine rigueur pour assurer la pérennité de sa petite entreprise. Voici  donc 6 pièges à éviter dès maintenant pour vivre sereinement de votre activité de rédacteur web.

Ne pas faire signer de devis

 

Le devis fait office de contrat, il acte votre prestation et vous sécurise un minimum. Il faut absolument en rédiger un à chaque fois, peu importe l’importance de votre projet. Cela cadre également d’emblée votre collaboration et rassure tout le monde en instaurant un climat de confiance. Demander un acompte pour les contrats importants est essentiel. C’est un indice du sérieux du client à votre égard, et cela vous permet de débuter sereinement votre travail.

Le risque : les clients malhonnêtes existent ! Sans devis, un client mal intentionné peut décider de ne pas vous régler votre prestation (ou retarder le paiement comme il l’entend !). Aucun recours n’est possible ou du moins, cela devient très compliqué (et très long) de se rendre justice !

 

Ne pas faire payer son article test

 

J’entends déjà votre excuse : vous êtes débutant, vous n’osez pas imposer à votre prospect de vous payer votre article. Ah ce fameux syndrome de l’imposteur ! Je ne vous cache pas que j’ai mis du temps avant de demander à ce que mes articles test soient payés. Tout labeur mérite salaire ! Les rédacteurs web expérimentés seront d’accord avec moi : le temps, c’est de l’argent. Vous allez passer des heures sur cet article test, donc moins de temps à votre prospection ou à la rédaction de contenu pour d’autres clients.

Le risque : perdre du temps et de l’argent !

 

Ne pas communiquer avec son client

 

La transparence dans les échanges est la base d’une relation saine sur le long terme. Elle assure la longévité de vos partenariats et de votre activité de rédacteur web freelance. Voyons quelques cas pratiques (et vécus !) pour illustrer ce point très important :

 

Situation 1 : un retard ou un imprévu

 

Vous vous apercevez que vous ne pourrez pas respecter la deadline du projet. Vous avez tout de même décidé d’attendre jusqu’au dernier moment pour prévenir votre client en espérant un miracle alors que vous êtes complétement débordé.

Grosse erreur ! Votre client est humain et peut comprendre votre situation si tout simplement vous la lui expliquez clairement. Il préférera certainement apprendre la mauvaise nouvelle au plus tôt pour pouvoir s’organiser. Les aléas font partie intégrante de la vie d’un freelance. Mettre au courant votre client est un gage de sérieux et démontre votre professionnalisme. Votre client vous reprochera toujours plus un manque d’informations qu’un manque de résultats.

 

Situation 2 : un brief obscur

 

Vous débutez une nouvelle collaboration, top, mais voilà, vous ne comprenez pas grand chose au brief du client. Par peur de déranger ou de passer pour un amateur, vous préférez ne pas poser de questions et débuter la prestation.

Mauvaise idée ! Envoyez-lui un mail ou appelez le ! Vous comme lui risquez de perdre un temps précieux. Poser directement des questions permettra d’éclaircir la situation rapidement et rassurera votre client sur l’intérêt que vous portez à son projet.

 

Situation 3 : un échange par mail “tendu”

 

Le client vous envoie un mail prêtant à confusion et/ou quelque peu conflictuel. Attention : gardez en tête qu’un mail peut facilement être mal interprété.

Un conseil : ne répondez pas tout de suite et réfléchissez. Tentez ensuite d’éclaircir la situation en vous adressant directement à lui, de préférence par téléphone. Cela permet d’éviter de suite les malentendus et d’apaiser la situation rapidement.

Le risque : répondre par mail à ce type de message peut générer encore plus d’incompréhensions et empirer les choses. Vous risquez de perdre la confiance de votre client voire de lui dire adieu ! Donc courage, appelez-le !

 

Arrêter de prospecter

 

Vous êtes dans une période faste, félicitations, mais justement, c’est peut-être juste “une période”. A moins d’avoir un réseau de ministre ou de se contenter des plateformes de rédaction, la prospection reste indispensable dans votre métier de rédacteur web freelance. Chaque semaine, planifiez des moments pour démarcher de nouveaux clients, afin d’éviter d’être sans contrats dans les mois à venir.

Le risque : le calme après la tempête. Une activité intense sur une courte période sans partir à la recherche de nouveaux projets vous confrontera très probablement à une période de calme plat pendant une période plus longue. Et rebelote pour le syndrome de l’imposteur et pour les moments de panique devant son compte en banque en friche !

Le secret pour éviter de tomber dans ce piège classique et redoutable : toujours anticiper et planifier !

 

Avoir un seul et unique client

 

Votre client vous apporte la totalité de vos revenus ? Danger ! D’ailleurs, au passage, prenez garde au salariat déguisé en faisant le point sur vos échanges dans votre collaboration actuelle. Votre client vous impose des horaires, vous interdit de développer votre réseau, ou vous fait ressentir un lien de subordination ? Ca ne sent pas bon !

La situation idéale pour un rédacteur web freelance est donc d’avoir plusieurs clients pour être plus serein et s’assurer un revenu confortable.

Le risque : vous retrouvez sans revenu ou avec quasi rien du jour au lendemain si votre client décide d’arrêter de travailler avec vous pour une raison ou une autre : restructuration de la société, manque de budget, gestion des priorités, moins de commandes à vous fournir, désaccord etc.

 

Ne pas prendre de vacances ou faire de pauses

 

Vous êtes passionné par votre activité, c’est génial. Vous acceptez de nombreuses missions sans souffler, bref vous vous transformez en robot, ce n’est pas bon. Même si vous ne roulez pas sur l’or, faites un break, c’est important. La fatigue mentale est à prendre au sérieux. Ce n’est pas parce que vous restez assis derrière votre ordinateur à la maison que vous n’avez pas besoin de vacances !

Le risque : le “fameux” burnout ou ne plus avoir assez d’énergie pour produire des contenus de qualité. Alors reposez-vous !

 

Et vous, quels sont les pièges que vous avez rencontrés durant votre activité de rédacteur web ? Racontez-moi tout en commentaires ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    59
    Partages
  • 59
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *