fiche pratique article web réussi
Rédaction web-SEO

Rédaction web : fiche pratique d’un contenu web réussi

Rédiger des articles sur Internet demande une aisance rédactionnelle certaine, mais également des compétences techniques (Seo, langage html etc.). La rédaction de contenu web répond à des codes bien spécifiques qu’il faut en effet connaitre. Un article de qualité doit être structuré, facile à lire et inclure des mots-clés de façon naturelle. Alors comment séduire à la fois ses lecteurs et les moteurs de recherche ? Voici une fiche pratique pour connaître les règles de bases d’un contenu web pertinent.

 

Un titre accrocheur optimisé

 

  • Il doit être concis, direct, et percutant. Ex : comment rédiger pour le web ? Les 10 raisons de devenir rédacteur web, témoignages/interviews de rédacteurs à succès, etc. (les questions incitent généralement à poursuivre la lecture)
  • Il doit contenir entre 4 et 10 mots et ne doit pas dépasser une ligne (environ 70 caractères pour les moteurs de recherche)
  • Utilisez la balise <h1> (“titre “ du contenu) avec le mot-clé principal de l’article pour plaire aux moteurs de recherche
  • Les 11 premiers caractères sont décisifs pour capter l’attention de l’internaute. Google accorde une grande importance aux 3 premiers mots des titres
  • Le vocabulaire doit être clair et adapté à la cible
  • Supprimez les adverbes, les articles et les prépositions inutiles

 

Une introduction incitative

 

  • Elle doit comprendre entre 50 mots et 100 mots
  • Sa fonction : résumer l’article brièvement et inciter à poursuivre la lecture
  • Son objectif : répondre à 5 questions : utiliser la technique des “5 W” (Who ? What ? Where ? When ? Why ?). Cette technique aide à trouver également le plan de votre article bien avant la rédaction et complète la technique de la pyramide inversée (cf. corps de texte)

 

Un corps de texte clair et structuré

 

Une structure aérée

 

  • Des intertitres  : pour aider le lecteur (comme les Googlebots) à « scanner » votre contenu. Utilisez les balises <h2> et <h3> etc.  pour hiérarchiser votre contenu pour les moteurs de recherche en incluant des mots-clés secondaires
  • Des paragraphes : attention, une idée = un paragraphe
  • Des listes à puces (à partir de 3 items et ne pas dépasser 5/6 items)


Un référencement naturel travaillé

 

  • Dans les 100 premiers mots doivent figurer les mots-clés principaux liés à votre thématique
  • Votre contenu doit contenir un maximum de sémantique lié à votre sujet ( ex : rédaction web, article, contenu, référencement etc.)
  • Les mots-clés ou mots importants sont à mettre en gras

 

Un contenu adapté au web

 

  • Utilisez la technique de la pyramide inversée : partir du message important que vous souhaitez véhiculer pour ensuite entrer dans les détails
  • Phrases courtes  : 20 mots maximum
  • Phrases simples : évitez les subordonnées, les expressions longues, l’utilisation abusive de sigles ou d’abréviations, etc.
  • Privilégiez la voix active à la voix passive
  • Respectez le ton adapté à votre cible dans l’ensemble du texte
  • Prenez garde aux indicateurs temporels pouvant mettre en danger la pérennité de votre contenu

 

Des liens pertinents

 

  • Les liens doivent contenir entre 3 et 6 mots
  • Placez des mots-clés dans vos liens
  • Prenez soin de rédiger l’ancre de vos liens internes ou externes en cohérence avec le titre de la page cible (par exemple, évitez les « cliquez ici » dénués de sens pour Google)

 

Du texte pour les images et vidéos

 

  • Pour améliorer votre référencement, rédigez un texte alternatif  pour vos images d’une longueur de 250 caractères maximum
  • Faites une retranscription textuelle de vos vidéos pour séduire les moteurs de recherche
  • Insérez des infographies, des schémas, des photos/images personnalisées très attractifs pour vos lecteurs (et les moteurs ;))
  • N’oubliez pas de rédiger une courte légende à vos images

 

BONUS : balises “title” et “méta-description”

 

Les balises title et méta-description sont à rédiger avec attention. Suite à la requête de l’internaute, ce sont elles qui apparaissent sur la page de résultats des moteurs de recherche et incitent “au clic”. Elles viennent résumer brièvement votre contenu.

 

  • Balise title : il s’agit du titre de votre page qui apparait dans l’onglet du navigateur. C’est le titre “cliquable” dans la page de résultats Google. Cette balise doit comprendre entre 65 et 70 caractères (espaces compris). Attention : elle doit être différente du titre du contenu de votre page (h1) et être fidèle à son contenu. Le contenu SEO de cette balise title doit être bien étudié car il appartient à l’un des 200 critères de pertinence de Google. Pour plaire spécifiquement à ce dernier, il est conseillé de le compléter de 7 à 10 mots

 

  • Balise meta-description : il s’agit de la description de votre page. Cette balise doit comprendre entre 200 et 320 caractères maximum (espaces compris). Attention, les mots-clés importants se placent au début ! Renseignez les mots-clés dans les 150 premiers caractères

 

N’oubliez pas votre URL, également à réécrire pour plus de pertinence !

 

NB : Avant le stade de la rédaction, pensez à faire votre recherche de mots-clés pour vous faciliter la tâche et surtout, vérifiez vos sources et relisez-vous !

 

Sources :  sites Yellowdolphins et Abondance

 

Vous êtes un peu perdu(e) ? Pas de panique ! Vous trouverez de nombreux outils dans mon Bonus “La boîte à outils du rédacteur web”  en fin d’article pour vous aider à rédiger des articles et des balises au top Winking smile !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 Comments

  • Regine

    La meta description apparaît rarement dans le snippet Google depuis plusieurs années. Elle apparaît seulement si le mot requis ne se trouve pas dans la page, et encore.

    • Marlène

      Bonjour Régine,

      En effet, Google ne mentionne pas systématiquement le contenu de la meta description, mais en pratique, c’est plutôt rarissime.
      Google se donne le droit de remplacer la balise description si cette dernière ne lui semble pas en cohérence avec la nature de la page ou avec la requête de l’internaute. Il est assez peu probable que la rédaction du contenu de cette balise meta description soit jugée comme hors sujet/inadaptée par l’algorithme de Google.
      Dans de rares cas, s’il s’agit de requêtes dites “secondaires”, il arrive que la balise meta description soit substituée par un extrait du contenu de la page, mais il reste préférable d’être cohérent autour des principales requêtes.
      Enfin, si par malheur la balise meta description est vide, Google ira en effet systématiquement chercher un extrait contenu de la page, mais uniquement si la balise est “bâclée”…

  • Josee Cousineau

    Merci Marlène. J’ai du travail qui m’attend. J’ai commencé à apporter quelques modifications selon tes précieux conseils. C’était du “chinois” pour moi, et là, tout devient plus simple avec tes explications!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *