Claire, blogueuse généreuse, déterminée et pleine de projets
Interviews

Claire, blogueuse généreuse, déterminée et pleine de projets

Aujourd’hui, on s’intéresse au parcours de Claire Joyeux, qui au passage, porte très bien son nom ! 😉 Elle nous montre en effet sa passion dévorante pour son métier de blogueuse et son amour inconditionnel des mots et des autres. Elle distille également dans ses réponses plusieurs conseils avisés et outils très utiles pour le blogging et le métier de rédacteur web. C’est parti pour une interview enrichissante et motivante !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Claire Joyeux. Je vis près de Bruxelles dans la campagne flamande. Je suis blogueuse depuis l’été 2018 et j’ai la chance de pouvoir m’y consacrer à temps plein.

Mon histoire ? C’est l’histoire d’une reconversion sous forme de divorce tardif !

A 50 ans, j’ai pris la décision de me transformer complètement en perdant 52 kg.  Pas à pas, grâce à un best-seller sur la nutrition végétale qui m’a ouvert les yeux, j’ai végétalisé complètement mon alimentation tout en recourant au jeûne intermittent.

Parallèlement, je me suis débarrassée d’une tristesse au long court grâce à la psychologie positive. Je m’y suis formée tout comme aux principes naturopathiques de base. Je ne pouvais pas garder les méthodes qui avaient fonctionné pour moi toute seule et j’ai eu envie d’aider d’autres personnes à rééquilibrer leur vie en fondant mon blog. C’est ainsi que Recettes Minceur Bonheur est né.

J’ai aussi un second blog destiné aux aventuriers seniors du blogging comme moi, qui souhaitent se reconvertir en dépassant leurs peurs techniques. Il est encore en cours d’installation et s’appelle simplement Blogueur Senior.

Dans mon autre vie, j’ai été jeune danseuse professionnelle, avant de devenir directrice administrative et financière, mais j’ai surtout raté, m’a-t-on souvent dit, une vocation d’écrivain voire de journaliste. C’est un métier vers lequel j’avais pourtant été encouragée à aller dès l’adolescence par mon père.

Pourquoi avoir choisi d’être blogueuse ?

Le blogging et ses multiples potentiels, tant en réalisation personnelle qu’en indépendance financière, s’est imposé à moi il y a 3 ans comme un véritable coup de tonnerre, une révélation et donc une direction de vie incontournable.

J’ai mis un peu de temps à dépasser le fameux ‘‘syndrome de l’imposteur’’ bien connu dans le métier. Une formation en blogging professionnel et le soutien de mon conjoint m’ont finalement donné l’impulsion pour fonder mon blog à l’été 2018.

C’est un métier pour lequel je me sens faite, car toutes ses facettes font appel soit à mes compétences soit à mes passions. Du graphisme à l’écriture, de la technique pure à celles de référencement, de la stratégie webmarketing aux tournages vidéo en passant par la mise en place et la gestion des réseaux sociaux et les aspects comptables et juridiques, tout me passionne vraiment.

Rencontres-tu des difficultés aujourd’hui ?

Mes principales difficultés se sont trouvent dans la priorisation de mes tâches .Dans le blogging, comme je le disais plus haut, on porte des casquettes multiples et on peut facilement s’éparpiller, particulièrement quand tout nous passionne. Les journées n’ont hélas que 24h et c’est souvent mon principal regret.

Écrire et produire du contenu prend du temps. Beaucoup de temps ! Entre le processus de réflexion, la recherche documentaire, celle des mots clés, l’écriture en elle-même qui doit être structurée, la recherche des photos adéquates, la réflexion sur le choix des titres et intertitres, la mise en place des balises, la mise en page en soi avec les mots en gras, l’optimisation du référencement, l’écriture des résumés…

Il s’agit de rester concentré et d’écrire le plus vite possible. C’est souvent un vrai challenge quand le contenu dépasse les 3000 mots et je travaille toujours à améliorer mes performances pour pouvoir gagner du temps pour d’autres choses ! C’est un challenge qui ne sera jamais fini je pense.

Mon plus gros défi est de réussir à produire du contenu d’avance, et je n’en suis pas encore là mais j’ai confiance dans le fait d’y arriver, disons… bientôt !

Quels conseils pourrais-tu donner aux entrepreneurs qui nous lisent ?

Le premier conseil que j’ai envie de donner consiste en un seul mot : S’ORGANISER ! Il faut le faire dès le départ, dès les premiers contenus du blog. D’une part, c’est primordial d’avoir une vision claire de sa stratégie de contenu pour pouvoir écrire immédiatement les bons articles dès le début, ceux qui vont tout de suite apporter de la valeur et une aide concrète aux visiteurs. Et de savoir lesquels écrire immédiatement après.

D’autre part, ordonner ses priorités apporte un vrai gain de temps, en utilisant des outils simples comme Trello. Personnellement, j’ai créé une base d’idées d’articles, un calendrier éditorial et une liste de tâches sur Trello. Sur Google Sheets, je me suis constitué une base de données de blogueurs à suivre et à contacter pour des articles invités et des partenariats. Et je sauvegarde des articles inspirants à la fois dans Facebook et Evernote.

Au tout début, je n’ai pas fait tout ça. C’est pour ça que je peux dire que ça doit être fait !

Le deuxième conseil serait de commencer à écrire avant même la fondation du blog, afin d’avoir le plus possible de contenus d’avance. Ceci afin de ne pas se sentir dépassé et de pouvoir se consacrer pleinement à la technique et à l’installation du blog qui au début, surtout si on est perfectionniste, peut s’avérer très chronophage. Pour moi, l’esthétique du blog est primordiale pour renvoyer une image de sérieux qui commence déjà à construire le futur.

Enfin, le troisième conseil est de ne jamais arrêter de se former. Lire, lire et lire. Sur tout. Du référencement aux moyens de dépasser ses peurs en passant par les stratégies web… les solutions et l’inspiration sont partout, et ça porte énormément au début. Ça vaut la peine d’y consacrer du temps car ce sont des heures bien investies. En revanche, il est crucial de se fixer des limites afin que cela ne devienne pas un moyen de procrastiner intelligemment et de retarder le moment de passer à l’action.

Vis-tu de ton blog ? Si non, est-ce un rêve ?

Vivre de mes blogs est mon objectif et je ne me vois pas faire autre chose. Ce n’est pas encore le cas mais ça va venir vite. A partir du moment où l’on applique les bonnes stratégies, que l’on produit du contenu de qualité qui apporte de la valeur aux visiteurs, que l’on est régulier et proche de son audience, c’est tout à fait possible. C’est ce que je suis en train de faire et j’en vois déjà les fruits. Je sais que les choses ne vont faire que s’amplifier et j’ai confiance.

Le frein que je vois pour réussir, c’est de ne pas investir dans une formation sérieuse en blogging professionnel. J’ai connu “l’avant” et “l’après”. Je peux dire que c’est un investissement intelligent et incontournable pour avoir du succès. Car sans cette structure, et les connaissances techniques et stratégiques qui vont avec, il manquera des connaissances qui vont conduire à faire trop d’erreurs et à se décourager.

Quels sont les qualités indispensables pour être rédacteur/blogueur et les défauts rédhibitoires ?

La rédaction web est l’un des aspects du blogging et peut être une activité professionnelle en soi également. Je parlerai plutôt du blogging, qui est un métier de compétences multiples bien plus complet que ce qu’on imagine. Un vrai métier moderne, qui ne s’improvise pas. Le niveau de qualité est en train de monter de plus en plus, et l’amateurisme est en train de disparaître. De plus en plus de gens vivent de leur blog et c’est une merveilleuse nouvelle.

En ce sens, je dirai que le premier ingrédient indispensable à ce métier est le temps. Devenir blogueur demande vraiment de la disponibilité et qu’on s’y consacre un minimum, surtout au début avant d’avoir automatisé certains processus.

Ensuite, il vaut mieux évidemment être à l’aise avec l’écriture mais surtout l’orthographe. Les correcteurs automatiques ne remplaceront jamais totalement l’humain. Trop de blogs sont truffés de fautes et cela nuit clairement à leur image et par extension à leur développement.

La qualité principale à avoir est la détermination qui va de pair avec la capacité à chercher soi-même les solutions aux problèmes qu’on va inévitablement rencontrer. La technique peut parfois nous faire tourner en bourrique !

A mon avis, ce qui peut empêcher ou freiner la réussite, c’est de manquer d’organisation et de structure, et également de ne pas être assez tenace.

Comment vois-tu ton avenir de blogueuse ?

Mon avenir de blogueuse, je le vois porter autant les rêves de mes visiteurs que les miens. J’ai réellement envie de rendre les gens heureux et de contribuer à leur bien-être, en utilisant tous les outils à ma disposition, blog, vidéos, réseaux sociaux, édition papier. Que ce soit en matière de minceur-bonheur ou de blogging senior qui sont mes deux thèmes de prédilection.

J’ai d’autres idées de blogs aussi, quand les deux premiers seront bien lancés, dont un assez coquin si j’ose, on verra bien !

Tout ce qui en découlera pour moi à titre personnel sera du bonheur en plus et me permettra de rendre mes proches heureux. Je recherche avant tout la sérénité pour tous.

Je me vois bien en train d’écrire et de filmer en couple avec mon conjoint qui va se lancer lui aussi dans le blogging, depuis la maison de famille lumineuse dont je rêve depuis toujours, quelque part au bord d’un lac, en Angleterre ou en Scandinavie. Avec, c’est important pour moi, mon diplôme de naturopathe en poche, tout en voyageant beaucoup pour rester au contact de mon audience et des autres blogueurs. Ce jour là, je pourrai dire que le blogging m’aura permis de réaliser mes rêves. Je sais que je vivrai ce moment de grâce.

Quels sont les obstacles rencontrés lors ton parcours ?

Comme je le disais plus haut, j’ai connu “l’avant” et “l’après” formation en blogging pro. Lorsque j’ai mis en ligne mon premier blog, bien que j’avais tout à fait compris le potentiel et le système pour vivre de ce métier, il m’a clairement manqué une stratégie et une structure. Je me sentais un peu perdue sur le comment de la mise en œuvre des choses, et le blog était figé.

M’inscrire à une formation en blogging professionnel a véritablement tout changé. Cette formation m’a donné un cadre, une structure, une direction, les stratégies de trafic et les outils techniques. Elle m’a permis de dépasser mes peurs et de prendre mon envol.

Quelle est la réussite dont tu es la plus fière ?

Je me rends compte qu’à 55 ans, j’assure plutôt bien, tant du côté de la rédaction que de la technique, aussi bien voire mieux que certains plus jeunes. J’en suis fière. Et je suis fière aussi d’avoir trouvé ma place dans l’écosystème. Je fais mon trou tranquillement. Les moments où je suis en difficulté sont rares et de toute façon quand ça m’arrive, ma détermination fait son œuvre. C’est la qualité qui change tout !

Et vous, avez-vous des méthodes et conseils pour gérer votre activité de blogueur ou de rédacteur ? Dites-nous tout en commentaires !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    36
    Partages
  • 36
  •  
  •  

2 Comments

  • Alexandra

    Interview boostante !!! Exactement ce dont j ai besoin pour m accrocher et suivre ma voie…les difficultés dont vous parlez résonnent pour moi.
    Merci a vous deux pour ce partage !

    • Marlène

      Merci à toi Alexandra ! Oui cette interview donne le punch, Claire est en effet une personne pleine d’énergie et également une personne adorable 🙂 Je vais poster d’autres interviews prochainement pour continuer à te motiver 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *